Le Shin-Taï-Gi Karate Do est un club de Karate enseignant le style shotokan (crée par Maître Gichin Funakoshi) mais aussi le Tengu (créé par Soke Roland Habersetzer).

Qu'est-ce que le Karate ?1

Le karate, formé des termes japonais Kara (le vide) et Te (la main), désigne l’art de la main vide, du combat à main nue. Le Karate-do est donc la voie de la main vide. Le karate trouve son origine historique au VIè siècle en chine où un moine bouddhiste (Bodhidharma) venu d’Inde enseigna au temple Shaolin des techniques applicables au combat à main nue et qui donnèrent naissance à ce que l’on appelle communément le Kung-fu.
Au Japon, l’île d’Okinawa était une plaque tournante du commerce avec la chine. C’est par ce biais que des connaissances furent transmises aux habitants de l’île par les chinois. Mais ce fut au début du XVIIè siècle avec l’interdiction des armes instaurée par les samouraïs occupants que naquit l’Okinawa-te (la main d’Okinawa). Ce n’est qu’au début du XXè siècle que ce style fut connu du reste du Japon grâce à Gichin Funakoshi qui renomma son art Karate. Il est le père du style Shotokan enseigné dans notre club.

Qu’est-ce que le Tengu ?2

Le Tengu est une créature mythique du Japon. Il se présente sous la forme d’un être mi-homme mi-oiseau. Parfois protecteur, parfois vengeur selon celui à qui il apparaissait, on lui attribuait des connaissances en arts martiaux dont ils faisaient parfois profiter les humains.
Le Tengu-ryu karate-do fut créé au début des années 1990 par Roland Habersetzer dans le but d’adapter les techniques martiales du Karate à des situations pouvant être rencontrées dans nos sociétés modernes. Ce style propose trois aspects différents : le combat à main nue (Tengu-ryu karate-do), le combat avec armes (Tengu-ryu kobudo) et enfin le combat avec armes à feu (Tengu-ryu hojutsu, accessible uniquement à partir de la ceinture noire).
« Ne pas se battre, ne pas subir » est la ligne directrice du Tengu car au-delà des techniques, son enseignement est également éthique, mental et moral.

Que fait-on à Philippeville ?

Nous travaillons toutes les facettes du Karate traditionnel.
C'est à dire les trois parties physiques (le kihon entraînement de base, le kata combat stylisé, le kumitécombat) et également l'aspect self-défense.
Nous pratiquons également le Tengu qui nécessite une connaissance du karate traditionnel comme base et qui inclut un aspect mental important. Le tengu possède également ses katas.
Occasionnellement nous nous initions au kobudo (combat avec arme) lors de cours spéciaux et lors de stages annuels dispensés par Soke Roland Habersetzer lui-même.
Des cours interdojo sont également au programme pour un approfondissement des connaissances et un travail avec des partenaires extérieurs au dojo. Cela permet de sortir d’une potentielle routine qui peut porter préjudice à long terme.

 

1Synthèse inspirée du livre Karate pratique, par Roland Habersetzer
2Synthèse inspirée du livre Tengu-ryu karate-do, par Roland Habersetzer

0
0
0
s2smodern
powered by social2s